IMG 2937MF Conseil intervient dans les petites, moyennes et grosses chaufferies vapeur et/ou eau chaude sur chauffée ou non.

Nous apportons notre savoir-faire pour réaliser des études de conception ou d’amélioration de systèmes existants.

Nous réalisons des chaufferies dont les rendements approchent et/ou dépassent les 100% sur PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur) grâce à l’introduction de multiples artifices dont des récupérations de chaleur à temps brut de retour faible.

Nous étudions également les variantes en biomasse (bois, copeaux, sciure, etc...) et les intégrons pour obtenir un ensemble harmonieux.

Les chaufferies que nous avons en charge sont systématiquement étudiées en synergie avec les autres utilités générant intrinsèquement de la chaleur afin de la récupérer et de la valoriser si l’enjeu en vaut la peine. Comme pour le froid, nous pouvons accompagner le client tout au long du processus d’ingénierie de l’avant projet à la réalisation de l’installation et sa réception.

  • recup-chaleurMF Conseil peut vous aider dans vos démarches d’économies d’énergie. Nous détenons un savoir-faire acquis au fils du temps en matière de récupération de chaleur.

    Par exemple, il est systématiquement possible de récupérer (sauf si déjà effectué) 12 % de puissance chaudière sur une chaufferie gaz avec quelques artifices n’engendrant pas d’investissements élevés.

    Ces récupérations peuvent permettre de multiples usages comme le chauffage des locaux, d’eaux chaudes de lavages, etc...
    Ceci a des conséquences sur la chaufferie elle-même puisque son dimensionnement peut se revoir à la baisse avec comme corollaire :

      • Baisse de la puissance installée.
      • Baisse des investissements malgré les artifices ajoutés (downsizing des chaudières).
      • Baisse significative de la consommation d’un site.
      • Augmentation (à chaudière égale) des capacités d’une chaufferie existantes le cas échéant.
      • Possibilité pour le client de communique sur l’aspect écologique des investissements.
      • Diminution de ses ratios kWh primaire / t produit fini et des coûts attenants. 

    energie-renouvMais l’ensemble doit respecter certaines règles donnant lieu à un fonctionnement harmonieux et logique, sous peine de perdre le bénéfice de ces artifices de récupération. 

    Par ailleurs, il ne faut là non plus, ne pas oublier que ces récupérations de chaleur peuvent se combiner à d’autres sur une production de froid, et/ou d’air comprimé.